Rythmes scolaires et catéchèse : le dossier

Bon Conseil

 

Le Décret 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires (JO du 26 janvier 2013) prévoit que la semaine des 4 jours passe à 4,5 jours. La matinée du mercredi ou celle du samedi sera ajoutée au temps scolaire au profit « d’une meilleure répartition des heures de classe sur la semaine ». Ce qui pose question pour la place des temps de catéchèse pour les enfants.

 


 

Un bilan de la réforme dans un rapport du sénat

Rythmes scolaires été 2017 : un bilan nuancé pour les écoliers


Quelques constatations après lecture du rapport du groupe de travail chargé par le sénat d'évaluer la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Un rapport effectué par le sénat a été publié début juin 2017. Il évalue la mise en place de la réforme des rythmes scolaires après 3 ans de mise en œuvre. Le bilan est nuancé.
 

Gestion du temps périscolaire

Rythmes scolaires Educ Nat

Le décret du 28 juin 2017 relatif à l’organisation du temps scolaire


Publics concernés : élèves des écoles maternelles et élémentaires publiques, parents d'élèves, enseignants du premier degré et collectivités territoriales. Objet : élargissement du champ des dérogations à l'organisation de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires publiques. Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain du jour de sa publication. Notice : le décret permet au directeur académique des services de l'éducation nationale, sur proposition conjointe d'une commune ou d'un établissement public de coopération intercommunale et d'un ou plusieurs conseils d'école, d'autoriser des adaptations à l'organisation de la semaine scolaire ayant pour effet de répartir les heures d'enseignement hebdomadaires sur huit demi-journées réparties sur quatre jours.
 

Rythmes scolaires : ce que nous avons observé

Synthèse des travaux de l’observatoire mis en place par le SNCC de mai 2013 à décembre 2013


- Les constats dans les lieux qui appliquent déjà la réforme
- Comment se préparer au mieux à la rentrée 2014 avec les nouveaux rythmes scolaires ?
 

Le statut des activités périscolaires

Le temps des activités périscolaires n’est pas un temps contraint.

Les parents peuvent récupérer leurs enfants. Mais c’est un temps qui ne se place pas forcément en fin de journée. Ce n’est pas non plus forcément 45 minutes par jour. La durée peut varier en fonction des jours. Ce sont les mairies qui organisent, sollicitent des intervenants. Elles ont toute liberté dans le choix des intervenants mais doivent toujours se situer dans le cadre de la loi. Les activités périscolaires doivent être cohérentes avec le projet éducatif territorial.

 

S'inscire dans un projet éducatif territorial

Les collectivités locales sont invitées à bâtir un projet éducatif territorial (PEDT).

Ce projet rassemble l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation : les administrations de l’état (éducation, famille…) mais aussi les associations et institutions culturelles et sportives, les représentants des parents d’élèves). L’objectif de ce PEDT est de mobiliser toutes les ressources afin de garantir la continuité éducative entre les projets des écoles et les activités proposées aux élèves en dehors du temps scolaire afin d’offrir à chaque enfant un parcours éducatif de qualité.

Un statut juridique particulier

Les activités de catéchèse relèvent de l’instruction religieuse et ont un statut juridique particulier.

Temps prière enfants

« Les activités de catéchèse ressortent de l’instruction religieuse proprement dite telle que visée à l’article L241-2 du code de l’éducation et situées distinctement dans l’article  D521 du même code ». Elles n’entrent donc pas dans le cadre des activités périscolaires mais il est tout à fait possible qu’une paroisse fasse des propositions d’activités culturelles et spirituelles dans le cadre du projet éducatif territorial.

Pour ces activités culturelles, un support associatif est préférable. L’exemple du diocèse de Paris avec la Fédération d’Associations Culturelles, Educatives et de Loisirs, (FACEL) peut donner des points d’appui. La FACEL fédère une cinquantaine d’Associations Culturelles Éducatives et de Loisirs qui se répartissent suivant 4 catégories :
- les Accueils Culturels Educatifs et de Loisirs (ACEL) dans des paroisses ou dans des écoles,
- les centres sportifs et culture,
- les patronages,
- les pôles paroissiaux jeunes.

L’Enseignement catholique et la réforme

Pistes de travail de l'enseignement catholique : « Rythmes scolaires, garder le cap »

Enseignement catholique

Demain, l'école à quels rythmes ? Les pistes de travail de l'enseignement catholique sont rassemblés dans "Rythmes scolaires, garder le cap". L’Enseignement catholique propose dans ce document en ligne des repères et outils pour aborder la réforme des rythmes scoalires et en faire une "occasion de créativité". "Ce document de travail se situe à la croisée de deux chemins : – la conviction qu’a sans cesse affirmée l’Enseignement catholique de la nécessité d’une réforme des rythmes scolaires ; – l’actualité de la réforme des rythmes scolaires, dans le cadre de la préparation de la nouvelle loi d’orientation pour l’école, réforme sans doute insuffisamment préparée, qui reste entourée de bien des incertitudes. S’il n’est pas question de sous-estimer les aléas du contexte actuel, et les difficultés réelles de mise en œuvre, l’Enseignement catholique ne peut pas, pour autant, se tenir à l’écart de ce qui va se jouer autour des rythmes scolaires. C’est là une réforme qui touche, certes, à l’organisation de l’école, mais aussi à l’organisation de la cité. C’est une réforme qui ne peut que mobiliser et interroger nos projets éducatifs."

L’implication des parents

 

Catéchèse pour adultes

Les parents des enfants catéchisés sont les premiers responsables de la catéchèse de leurs enfants et les premiers concernés par cette réforme. Il est important de réfléchir avec eux à cette question du changement de rythmes et à son implication pour le caté de leurs enfants.

Ici, des outils pour un dialogue avec les parents.

La catéchèse
dans le temps des activités périscolaires

Profiter du temps des activités périscolaires qui n’est pas un temps contraint est une opportunité pour le temps de catéchèse.

A la demande des parents et avec leur autorisation, il est possible que les enfants sortent de l’école et soient accompagnés par leurs parents ou par une personne désignée pour se rendre aux rencontres de caté.  Cependant  cette solution nécessite :

  • De trouver des catéchistes libres à ces moments là
  • D’allonger la rencontre quand le temps d’activité périscolaire n’est que de 45 minutes. Et encore faut –il que le temps d’activité périscolaire de 45 minutes ne soit pas mis après la pause méridienne.
  • De voir comment articuler le temps de catéchèse avec les temps d’étude ou de ramassage scolaire.
  • De considérer les activités périscolaires  proposées pendant ce temps.
  • De respecter la réglementation pour la personne qui viendrait récupérer les enfants. Il sera certainement nécessaire (et certainement possible) de souscrire une assurance complémentaire d’autant plus si elle utilise un véhicule et assure ainsi le transport.

Paroles d'Eglise

Cardinal Vingt-Trois :"Du droit des enfants à recevoir une formation chrétienne"


Dans son discours d'ouverture de l'Assemblée plénière de novembre 2012, le cardinal André Vingt-Trois a rappelé avec force le « droit des enfants à recevoir une formation chrétienne » qui « concerne directement l'exercice de notre religion ». Dans le cadre du réaménagement des rythmes scolaires, le ministre de l'Education Nationale n'a pas encore consulté l'Eglise catholique alors qu'elle catéchise plus du quart des enfants de France.
 

P. Luc Mellet : « Le temps de la catéchèse, un droit fondamental »

Le Père Luc Mellet, directeur du Service national de la catéchèse et du catéchuménat, revient sur l'organisation de la catéchèse pour les enfants dans les paroisses. (Émission KTO TV du 07/11/2012, ici YouTube Le temps de la catéchèse, un droit fondamental)

Rythmes scolaires : témoignages

C’est vous qui le dites !

  • « Notre paroisse comprend des communes qui n’ont pas fait le même choix d’organisation des rythmes scolaires. Nous cherchons une solution pour remplacer les temps forts paroissiaux du mercredi matin »
     
  • « Nous proposons déjà le caté  le mercredi de 17h à 18h30, les enfants sont plus disponibles, moins fatigués que les autres jours de la semaine »
     
  •  « Dans ma commune, les activités périscolaires auront lieu pendant 45 minutes à la fin de la journée et on s’oriente plutôt vers un temps de garderie. On a prévu d’aller chercher les enfants qui vont au caté et de proposer une heure trente de caté avec un goûter »
     
  • « Dans ma commune, les enfants auront les activités périscolaires pendant 1h3O le lundi et le jeudi. ». Avec l’autorisation des parents, les catéchistes voudraient aller chercher ceux qui désirent participer à la catéchèse, mais ça va dépendre des activités qui seront proposées par la mairie. Les enfants devront faire un choix »
     
  • «  On ne peut pas faire le caté des enfants  le samedi matin car c’est le créneau des collégiens, et nous n’avons pas assez de salles et d’animateurs pour une proposition simultanée aux enfants et aux ados »

Ressources multimédia

Cabochon partagez votre expérience
4 - Accompagner les catéchumènes
Cabochon Facebook SNCC
cabochon Facebook Initiales
HTML