Catéchèse et liturgie dans le processus de conversion : introduction

par Pauline Dawance -

Portrait de Pauline DAWANCE (en pied)

Se convertir au Christ, La liturgie, chemin de conversion : Mardi 27, mercredi 28 et jeudi 29 juin 2017 - Tressaint

Il y a deux ans nos Rencontres d’été portaient sur la conversion et les convertis. Nous avions alors cherché à comprendre comment la conversion était au cœur de la catéchèse et de l’accompagnement des catéchumènes.

Pour mieux comprendre le processus de conversion nous avions travaillé sur des récits de néophytes et de confirmés et en avions tiré un certain nombre de critères qui manifestent l’action de Dieu dans leur cœur. Avec les Pères de l’Église nous avions regardé les exigences de l’Église antique et comment la pédagogie de Dieu travaillait Israël dans l’Écriture. Nous avions terminé avec l’Église en dialogue avec le monde dans sa mission d’évangélisation.

 

Durant ces Rencontres en plusieurs volets, nous voulons approfondir ce qui favorise le processus de conversion. L’Écriture Sainte, le récit biblique ont guidé et guideront toujours nos travaux. Nous aborderons dans une troisième session future les liens entre catéchèse et vie chrétienne pour approfondir comment la catéchèse introduit et initie à l’éthique de vie, fruit de la conversion.

 

Aujourd’hui, c’est l’articulation entre la liturgie et la catéchèse que nous voulons aborder avec vous.

Les Services de catéchèse et de liturgie de la Conférence des évêques de France ont préparé ensemble cette session.

 

Lorsque nous parlerons des catéchistes et de la catéchèse, il s’agira du sens large de la catéchèse qui s’adresse à tous les âges et désigne aussi cet aspect du catéchuménat.

 

Il est intéressant d’observer qu’en France, pour réfléchir à l’évolution de la catéchèse, on est reparti de la liturgie avec la proposition Aller au cœur de la foi en 2003. Les rencontres en paroisse, en diocèse, en Provinces, à partir de la veillée pascale ont produit des milliers de contributions des fidèles et donné lieux à une profonde réflexion sur la catéchèse. Avec cette démarche mystagogique, toute une génération de baptisés s’est ressaisie de la dynamique liturgique et de son articulation à la catéchèse. Ce chantier constitue une des grandes étapes qui a conduit à ce que le modèle catéchuménal s’impose pour toute démarche catéchétique comme l’ont affirmé les évêques dans en 2005 dans le Texte national pour l’orientation de la catéchèse.

Certains en ont encore le souvenir mais les générations se renouvellent et les articulations catéchèse et liturgie semblent s’émousser avec l’arrivée de nouveaux catéchistes qui ne sont pas toujours initiés à la liturgie.

Parallèlement, une question habite toujours les catéchistes : « comment faire pour qu’ils aillent à la messe ? » Question légitime car nous voyons bien la difficulté de l’enracinement de la foi, de la conversion permanente de ceux que nous catéchisons et qui ne font pas cette rencontre particulière du Christ dans son l’Église qui célèbre, qui ne sont pas nourris au sein de cette communauté, qui lui appartiennent d’une façon distante.

Question légitime qui nécessite de repenser la cohérence de la vie chrétienne et l’organicité de la catéchèse à partir du modèle catéchuménal pour les catéchisés et pour les catéchistes.

 

Le catéchuménat inspire depuis toujours la catéchèse qui trouve ses fondements avec les catéchèses mystagogie des Pères de l’Église.

 

Le pape François nous rappelle dans La Joie de l’Évangile combien l’initiation mystagogique serait à investir à nouveau en vue de la croissance de la foi : 

 

« Une autre caractéristique de la catéchèse, qui s’est développée ces dernières années est celle de l’initiation mystagogique,[128] qui signifie essentiellement deux choses : la progressivité nécessaire de l’expérience de formation dans laquelle toute la communauté intervient et une valorisation renouvelée des signes liturgiques de l’initiation chrétienne. De nombreux manuels et beaucoup de programmes ne se sont pas encore laissés interpeller par la nécessité d’un renouvellement mystagogique, qui pourrait assumer des formes très diverses en accord avec le discernement de chaque communauté éducative. La rencontre catéchétique est une annonce de la Parole et est centrée sur elle, mais elle a toujours besoin d’un environnement adapté et d’une motivation attirante, de l’usage de symboles parlants, de l’insertion dans un vaste processus de croissance et de l’intégration de toutes les dimensions de la personne dans un cheminement communautaire d’écoute et de réponse. » (EG n°166)

 

Nous verrons au cours de ces journées l’enjeu de la catéchèse mystagogique que souligne le pape François.

 

Liturgie et catéchèse concourent chacune à leur façon à  mettre en communion avec Jésus-Christ, lui seul peut conduire à l'amour du Père dans l'Esprit et nous faire participer à la vie de la Trinité Sainte. (cf. CT n°5)

Ressources multimédia

Cabochon partagez votre expérience
4 - Accompagner les catéchumènes
Cabochon Facebook SNCC
cabochon Facebook Initiales
HTML