Toute la liturgie est catéchétique. Toute la liturgie est catéchèse.

par Mgr d'Ornellas -

Mgr d'OrnellasIntervention de Mgr d'Ornellas pour ouvrir les 2e rencontres d'été en juin 2017 afin de donner une approche spirituelle au lien entre liturgie, catéchèse et conversion.

Toute la liturgie est catéchétique. Toute la liturgie est catéchèse.

La catéchèse est différente de l’enseignement, elle ne requiert pas la seule écoute. Toute parole, tout geste liturgique est catéchétique. Toute invention dans la liturgie, toute absence risque de blesser la catéchèse. Chaque geste a un sens comme par exemple le rite du « lavabo » au début de la prière eucharistique qui rappelle qu’en Terre sainte on se lave les mains avant le repas.

Catéchiser n’est pas synonyme de faire comprendre sinon on ne ferait pas de catéchèse aux plus petits.

La difficulté réside dans le fait qu’il y a des actions de la liturgie qu’on ne voit pas et qui sont pourtant catéchisante. Celles qui viennent du sacerdoce baptismal, la « participation active ». Il ne s’agit pas que du « faire » - chorale, lectures, quête … - mais aussi de « l’être » des baptisés dans la liturgie. La manière de célébrer et de participer peut être catéchétique ou pas.

Le Directoire Général pour la Catéchèse dit la même chose que La Joie de l’Évangile dans son n°85 : «Celui qui a rencontré le Christ souhaite le connaître toujours plus, tout comme il souhaite connaître le dessein du Père qu'il a révélé. »

La conclusion d’une rencontre catéchétique ne devrait pas être « ça va, je sais » mais « ça va, j’ai soif ». La rencontre avec JC produit le désir de connaître plus JC pour connaître le Père. C’est une rencontre qui produit la soif. La connaissance des contenus de la foi (fides quae) est requise pour l’adhésion de la foi au Christ (fides qua).

Si la rencontre avec le Christ est profonde, je désirerai la liturgie, j’y trouverai la nourriture nécessaire. La rencontre avec le Christ et la liturgie sont intimement liées.

 

La liturgie nous fait rencontrer le Christ car elle est catéchétique. Elle ne nous fait pas comprendre.

Le Directoire Général pour la Catéchèsen°122 citant le Catéchisme de l’Église catholique articule « lex orandi » et « lex credendi » pour signifier l’unité de la vie chrétienne et ajoute un mot « lex vivendi » pour souligner l’interdépendance entre les trois. Dans la circulation des trois, se situe la conversion. Il y a des expériences qui nous empêchent de croire, de nous convertir même si l’on connaît la foi de l’Église ; la « lex credendi » ne suffit pas à la conversion. La prière à certains moments peut être difficile. Tenir les trois aspects est un chemin de sainteté.

Le catéchisme affirme que la liturgie est elle-même prière : la confession de foi trouve sa juste place dans la célébration du culte. Cf le Amen de la doxologie. La grâce, fruit des sacrements, est une condition irremplaçable de l’agir divin de même la participation à la liturgie requiert la foi. Et si la « lex credendi » ne conduit pas à la « lex vivendi », elle reste lettre morte.

Ressources multimédia

Cabochon partagez votre expérience
4 - Accompagner les catéchumènes
Cabochon Facebook SNCC
cabochon Facebook Initiales
HTML