Initiales en 2017-2018 : demandez le programme !

Cabochon logo Initiales

Initiales, la revue trimestrielle pour la catéchèse des ados, annonce le programme des prochains numéros de l’année pastorale 2017/2018 (et même plus !). Des thèmes actuels (et des titres provisoires) à aborder avec les jeunes : la revue propose cette année encore repères, informations et idées d’animations pour les accompagnateurs.

 

Même pas peur ?

  • N° 248 - Décembre 2017

« N’ayez pas peur » phrase scandée dans la bible, reprise par Saint Jean-Paul II. Plus facile à dire qu’à faire. Qui n’a jamais eu peur ? Peur de parler, peur d’agir, peur de vivre. Elle nous paralyse, nous empêche d’aller vers l’autre, celui qui est différent de moi. Elle peut aussi m’empêcher de m’engager, peur des responsabilités, du changement. Le Christ nous invite à la confiance, il nous invite à remettre notre vie entre les mains du Père comme il l’a fait lui-même.  S’abandonner à sa bienveillance, avoir foi en cet amour incommensurable, c’est en ce sens que la confiance fait partie des vertus chrétiennes. Dans nos sociétés contemporaines cette vertu n’est pas la plus facile à mettre en œuvre et pourtant elle est essentielle. Ce n’est qu’en l’expérimentant, en tombant, en se relevant, en acceptant une forme de dépendance à l’autre qu’on pourra apprendre à avoir confiance en soi, à accorder sa confiance et accepter que l’on peut aussi être celui en qui on a confiance.

 

Anges et démons

  • 249 - Mars 2018

Anges, démons, enfer, paradis … ces mots nourrissent l’imagination et particulièrement celles des jeunes, il suffit de taper ce titre sur un moteur de recherche pour voir le nombre impressionnant de films, séries, livres, sites qui existent. Les anges nous sont familiers, ils sont devenus objets de décoration, leur rencontre avec les démons sont fréquentes dans les publicités, sur nos écrans. L’enfer et le paradis sont souvent représentés dans notre monde qui se dit laïc et ces mots très utilisés dans le langage courant. Pourtant, dans nos lieux d’Eglise, difficile d’en parler, nous ne sommes pas toujours à l’aise et nous préférons souvent éviter les questions, ne pas aborder le sujet, au risque de laisser d’autres s’y référer et répandre des idées fausses. Alors pourquoi ne pas se plonger dans ce monde de l’invisible que nous aimerions quelques fois rendre visible pour mieux le comprendre ? Comment faire droit à ces êtres et ces lieux en acceptant leur part de mystère ? Ce monde céleste fait partie intégrante de notre Tradition, de l’Ecriture, de la vie du Christ, alors nous vous proposons de nous y confronter et d’en découvrir la richesse afin de pouvoir faire nôtre l’hymne des chérubins :

« Nous qui, dans ce mystère, représentons les chérubins et chantons l'hymne trois fois sainte  à la vivifiante Trinité,  déposons, déposons maintenant  tous les soucis du monde pour recevoir le Roi de toutes choses invisiblement escorté par les armées des anges. »

 

Chemins de beauté, étincelles d’espérance

  • N° 250 Juin 2018

Une des voies pour rencontrer Dieu selon la tradition spirituelle est la beauté. Le pape Benoit XVI en fait une voie d’accès privilégiée et nous pose la question d’avoir éprouvé devant une œuvre d’art « une émotion intime, un sentiment de joie, c’est-à-dire de ressentir clairement qu’en face de vous, il n’y avait pas seulement une matière, un morceau de marbre ou de bronze, une toile peinte, un ensemble de lettres ou un ensemble de sons, mais quelque chose de plus grand, quelque chose qui «parle», capable de toucher le cœur, de communiquer un message, d’élever l’âme » (Audience générale du 31.08.11) Mais de quelle beauté parle-t-on ? Rien n’est plus subjectif que ce terme et chacun de nous se situe différemment non seulement devant une œuvre d’art mais dès qu’il s’agit d’admirer un paysage ou de regarder une personne. Les adolescents sont sensibles à ce qui se voit et quelques fois durs dans leur réactions face à ce qu’ils estiment être « moche ». Comment prendre du recul, aider au discernement ? La beauté est pour les chrétiens souvent associée aux termes bon et vrai, comment articuler ces notions ? Peut-elle être chemin d’espérance dans notre monde et ainsi aider l’humanité à trouver sa vocation pleine et entière ? Les premières lignes de l’Ecriture nous rappellent sa place essentielle : « Et Dieu vit que cela était beau* ! » Genèse 1,

___

*bon/ beau = tov en hébreu 

 

Cultive ton jardin …

  • N° 251 - Septembre 2018

« Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la terre, qui nous soutient et nous gouverne, et produit divers fruits avec les fleurs colorées et l’herbe »

Le pape François démarre son encyclique par ces mots de Saint François et nous invite à œuvrer pour notre maison commune, la terre. Les jeunes aujourd’hui sont très « branchés » écologie et ont souvent bien plus conscience que nous de l’importance de préserver notre planète. Mais le pape François nous invite à aller bien plus loin dans notre réflexion que le simple tri des ordures ménagères ! Il ne s’agit pas non plus de ne se préoccuper « que » de la nature et des animaux et d’en oublier l’homme. Nous sommes invités à réfléchir à une écologie intégrale qui prend en compte la personne humaine dans son ensemble tout autant que son cadre de vie. Et cette invitation en tant que chrétien s’inscrit à l’intérieur de notre propre foi en nous rappelant que toute vie repose sur son rapport à Dieu, aux autres, à la terre.

Alors oui, nous sommes invités à cultiver et à garder le jardin du monde et de cela nous sommes responsables.

 

L’argent fait-il le bonheur ?

  • N° 252 - Décembre 2018                                                     

Quel métier veux-tu faire plus tard ? Peu importe, je veux gagner de l’argent ! Cet échange entendu entre un jeune et sa mère et un peu à l’origine de ce titre. De tout temps les chrétiens ont entretenu un rapport ambigu avec l’argent. Faut-il ou non en avoir ? Gagner trop d’argent est mal vu, ne pas en avoir entraîné souvent une qualité de vie médiocre. La pauvreté est une valeur évangélique et peut être entendue comme un rejet de toute richesse matérielle. Or nous avons l’impression que sans argent nous ne pouvons être heureux. Mais tout n’est-il pas question de relation ? L’argent en tant que tel ne pose pas nécessairement problème, c’est notre relation à lui qui doit donner à réfléchir. De même le partage des richesses avec nos frères est un vrai sujet de conversion. Avec les jeunes qui nous sont confiés aujourd’hui, comment sans être à contrecourant afin d’être entendus, poser des éléments de discernement qui permettront une juste distance dans notre rapport à l’argent, comment faire percevoir que l’argent est un moyen et non une fin en soi, moyen qui peut ouvrir à une vie bonne parce qu’il s’inscrit dans une logique de partage et de don ?

« Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Lc 19,8

 

Abonnement - Initiales

Abonnement en ligne Initiales
cabochon Facebook Initiales
Cabochon Facebook SNCC
Cabochon Nos ressources multimédia
Comprendre la catéchèse

Commandez en ligne sur

boutique CEF

Le site de l'AEP

Logo site AEP

Diocésains de la catéchèse et du catéchuménat

Cabochon annuaire sans nom
HTML