Chemins de beauté, étincelles d’espérance – Initiales n°250

Initiales 250 CouvertureL’édito de Joëlle Eluard

Waow, c’est beau ! Quand ce cri jaillit, c’est souvent un cri du cœur, un cri qui fait du bien. On sent poindre une émotion, quelque chose nous touche, on pourrait presque dire nous fragilise. Car devant ce paysage qui nous émerveille, cette œuvre d’art qui nous interpelle, cette personne dont on ne peut détacher notre regard, c’est une faille, une brèche qui s’ouvre en nous. Se laisser emmener vers quelque chose qui ne s’explique pas, du moins pas avec les mots de notre vocabulaire, est une vraie expérience dans laquelle il faut accepter d’entrer. Car la beauté c’est cela, ouvrir les yeux et regarder, regarder vraiment, aller au-delà des apparences et faire droit à notre sensibilité. Pas besoin de justifications, d’explications, juste un chemin à emprunter qui nous invite à nous questionner, à laisser de côté nos certitudes et faire de la place à l’indicible.

Le beau fait du bien et le titre de ce numéro, emprunté à une expression du pape François[i], veut vous inviter à découvrir ces étincelles d’espérance au cœur de nos vies. Ne passons pas à côté de ces petites choses, de ces sourires, de ces gestes car la beauté transforme, illumine, convertit et nous fait entrer en relation.

L’Eglise nous invite à suivre ce qu’elle nomme la via pulchritudinis, la voie de la beauté, et nous rappelle qu’ « Annoncer le Christ signifie montrer que croire en lui et le suivre n’est pas seulement quelque chose de vrai et de juste, mais aussi quelque chose de beau, capable de combler la vie d’une splendeur nouvelle et d’une joie profonde, même dans les épreuves. »[ii].

Alors, acceptons ce dépassement de soi qu’implique la confrontation avec les expressions de la beauté. Expressions qui, d’une certaine, manière nous dévoilent le sens et la vocation de toute vie d’homme et nous invitent à entrer dans un mystère encore plus grand, celui de Dieu.

Joëlle Eluard, rédactrice en chef d’Initiales

[i] XXIème séance publique des académies pontificales 06.12.16

[ii] Evangelii Gaudium n°167

Initiales_250_sommaireConsulter le sommaire de ce numéro

Abonnez-vous à Initiales pour recevoir ce numéro et les suivants

Bonus du numéro Chemins de beauté, étincelles d’espérance

Une des voies pour rencontrer Dieu selon la tradition spirituelle est la beauté. Mais de quelle beauté parle-t-on ? Rien n’est plus subjectif que ce terme et chacun de nous se situe différemment non seulement devant une œuvre d’art mais dès qu’il s’agit d’admirer un paysage ou de regarder une personne. Comment prendre du recul, aider au discernement ? La beauté est pour les chrétiens souvent associée aux termes bon et vrai, comment articuler ces notions ? Peut-elle être chemin d’espérance dans notre monde et ainsi aider l’humanité à trouver sa vocation pleine et entière à la suite du Christ ?

Etape 1 : Écouter et regarder comme c’est beau !

La beauté est quelque chose de subjectif. Les critères diffèrent selon les personnes, les cultures, les pays, les époques … Mais pour se dire que quelque chose ou quelqu’un est beau, il faut prendre le temps de regarder, d’écouter. Prenons-nous ce temps ? Acceptons-nous que les autres ne voient pas, n’entendent pas la même chose que nous ? Quelle est cette émotion qui peut nous submerger, qu’on ne peut expliquer et qui a quelque chose d’indicible ?

Objectif : Repérer que selon les personnes, les cultures, les pays, les époques, les définitions de la beauté sont différentes. Rechercher s’il y a des critères communs. Quels sont-ils ?

Avec les Paroles d’ados

Ou

Avec un jeu Unanimo

Ou

Avec un échange

Et

Avec des œuvres d’art

  • Télécharger les images de la Joconde et les tableaux de Monet

Ou

Avec un « hier et aujourd’hui

 

Etape 2 : Goûter comme est belle la Parole de Dieu

Les récits de la Bible utilisent très peu cette notion de beauté, le mot même y est très rare car la traduction hébraïque confond les mots beau et bon. Tout au long de l’histoire biblique, c’est la Parole de Dieu en tant que telle qui est belle et bonne pour chacun car elle transforme ceux qui la goûtent.

Objectif : Découvrir comment, à travers des textes bibliques et la Tradition de l’Église, la Parole de Dieu peut être étincelle d’espérance pour les hommes et les guider pour une vie belle et bonne.

Avec un jeu avec des textes bibliques

Ou

Avec un travail sur des textes bibliques

Et

Avec une rencontre avec Saint François-Xavier

Ou

Avec des extraits de vidéos sur l’abbé Pierre, mère Térésa et sœur Emmanuelle

 

Etape 3 : Être beaux aux yeux de Dieu

Dieu nous aime, nous n’en avons pas toujours conscience. Cet amour peut transformer nos vies, il est chemin de conversion et nous aide à espérer en un monde plus beau et plus lumineux. Pour cela, l’Église nous rejoint à travers ses liturgies, les Écritures, ses appels à aimer notre prochain.

Objectif : Découvrir quels chemins l’Église nous propose pour découvrir que l’amour de Dieu et des autres nous rend beaux.

Avec la beauté du Cantique des Cantiques

Ou

Avec la beauté d’une liturgie

Ou

Avec la beauté du monde : le Cantique des créatures

Et

Avec des étincelles d’espérance dans l’actualité

Ou

Avec la beauté de mon prochain avec un témoignage vidéo

Abonnement - Initiales

Abonnement en ligne Initiales
cabochon Facebook Initiales
Cabochon Facebook SNCC
Cabochon Nos ressources multimédia
Comprendre la catéchèse

Commandez en ligne sur

boutique CEF

Le site de l'AEP

Logo site AEP

Diocésains de la catéchèse et du catéchuménat

Cabochon annuaire sans nom
HTML